NOU KA SONJÉ
 
Vign_ok-11
Par La Perfecta -
L'histoire de La Perfecta de 1963 à 1970

La Perfecta : C'est l'enfant de la Martinique

C'est vrai, il y a une trentaine d'années de cela naissait “LA PERFECTA” à son berceau trinitéen que de ne pas lui reconnaître sa légitimité d'enfant prodige, de “Dauphin” du nom moins célèbre ENSEMBLE “ABRICOT”!!!

Pourtant, qui ne peut se rappeler, à la veille des grandes vacances scolaires des années 60-70, ce petit noyau trinitéen des “rescapés” encore tout auréolés du prestige de l'expérience vécue ?


Il y avait là sans doute les mêmes Emmanuel RAVAUD, Daniel RAVAUD, Marcel RAVENET, Georges PALIN, Alex CAYOL, Maurice MARIE-LOUISE, Marcel CHANTELLY pour ne citer que ceux là.

Bien vite, ils s'étaient retouvés dans une modeste salle de classe plutôt vétuste du CEG du Bourg de la commune de Trinité, sans grand moyen en matériel, histoire de se faire la main (ou les lèvres) et de voir venir les vacances, se doutant à peine de l'empressement avec lequel les circonstances allaient les précipiter à nouveau sur les marches du podium à commencer par les premiers thés dansants de vacances en compagnie des “KINGS”, la toute jeune formation locale de mini-jazz très en vogue à l'époque.

1963 : La jeunesse culturelle trinitéenne a construit sa paillotte. Elle organise le carnaval de la ville et les soirées dansantes sont animées notamment par l'orchestre de Raymond Sicot et Pierre Blain. Dany Vignon, André Bodza, et Gaston Richer invitent Alex Cayol à former un orchestre qui puisse animer les soirées de vacances. L'orchestre de la J.C.T prend vite naissance .

Les soufflants sont : Daniel et Emmanuel Ravaud, à l'harmonica et au choeur : Jo Eugène et Raphaël Rimbaud, aux congas : Paul Petit-frère, aux timbales : Georges Palin, et au chant Marcel Ravenet et Maurice Marie-Louise fort de son expérience avec “Los Caribes”. Entre nous musiciens, nous appelions cet orchestre “La Perfecta”.

Après les grandes vacances de 1965, et malgré un grand succès, les musiciens sont contraints de se séparer.

Emmanuel Ravaud décide de raccrocher, Daniel Ravaud est appelé sous les drapeaux, Jo Eugène part pour la métropole, Raphaël Rimbaud est convoité par le groupe Malavoi, Georges Palin et Marcel Ravenet sont sollicités par l'ensemble “Calebasse” et Maurice Marie-Louise poursuit son expérience avec ” Los Caribes”.

1966 : L'ensemble Abricot naît des cendres de la Jeunesse Culturelle Trinitéenne.

Nous y trouvions. Au chant : Maurice Marie-Louise, Marcel Ravenet. Aux timbales : Georges Palin. Au piano : Alex Cayol. A la trompette : Daniel Ravaud.

Autour de cette base J.C.T se greffent d'autres musiciens chevronnés tels, Marcel CHANTELLY, Jean BENETO, Raoul LORDINOT en leur qualité de soufflants et Romuald Pinel-Fereol aux congas.

L'ensemble se produit à la paillotte “l'Abricot Palace” puis à la “Bananeraie”.

Après les vacances de 1969, l'orchestre se disloque à nouveau. Il est remplacé à la Bananeraie par les Ryco-Jazz.

En 1970, à l'occasion de son anniversaire La Gauloise de Trintié invite une équipe de basket de Barbade. Afin d'accueillir leurs hôtes, Marie-Louise BANGUIO et Léopold Massenya demandent à Daniel Ravaud de réunir les compétences musicales de quelques trinitéens pour animer des soirées dansantes.

Ainsi, pendant les vacances de Pâques, la municipalité met à la disposition du groupe une salle de classe.

Le même noyau se retrouve : Alex Cayol au piano, Marcel Ravenet au chant, Georges Palin aux timbales et à la batterie, Paul Petit-frère aux congas, Maurice Marie-Louise nous rejoint au chant, Daniel Ravaud à la trompette.

Pour compléter l'orchestre nous invitons quelques anciens membres du groupe “El typico” qui vient de rompre.

Ti Gus Nodin à la trompette. Fred Norbert à la guitare. Jean-Paul Albin au chant appelé par Marcel Ravenet. Georges Tayalay à la basse. Marcel Chantelly est venu renforcer l'ensemble quelques mois après.

Quelques mois après lors d'une réunion “Joujou” Banguio, Marcel Ravenet, Daniel Ravaud, Maurice Marie-Louise cherchent un nom pour fonder un nouveau groupe musical après avoir passé des heures et des minutes. Nous sommes chez “Joujou”, Marcel propose le nom “La Perfecta”, est adopté. Le nom de la Perfecta fait l'unanimité au sein du groupe. Joujou en sera la marraine, un groupe venait de naître, c'est la naissance de La Perfecta.

1970 : Le succès est grandissant. Mais la salle de fête de Trinité est promise à la démolition. La Perfecta est amenée à se produire hebdomadairement dans un restaurant L'escale au Robert puis au Miramar. Au fil des vacances, l'orchestre allait prendre du poil de la bête et acquérir sa notoriété. Avec l'arrivée des jeunes trinitéens et robertins venus de cet très sympathique orchestre “El Tipico” du Robert, une autre jeune formation du moment. Ce jeune chanteur et talentueux Jean-Paul Albin dit Paulo ainsi que Marcel Ravenet furent les chanteurs du groupe du moment.

POUR EN SAVOIR PLUS CLIQUE ICI

http://fan-clublaperfecta.com/  
 
Vign_abricot
L' ENSEMBLE ABRICOT-NOU KA SONJE



L' ENSEMBLE ABRICOT
à la bananeraie

Jean Bénéto 1re Trompette
Daniel Ravaud 2er Trompette
Marcel Chantely-Saxo-Ténor
Raoul Lordinot -Saxo- Ténor
Roland Pierre-Charles -Piano accordéon
Alex Théodose-Bassiste-Contrebasse
Léon Bertide -guitare-Vocal
Georges Palin Timbale
Pinel Romuld-Conga
Maurice Marie Louise -chant
Marcel Ravenet -chant
Chef D'orchestre : Marcel Chantelly
Direction Musicale : Daniel RAVAUD

1-CHONGA (Guaguanco)
Vladimir Vassilief
2- Pliché Ti Nin (Biguine)
Léon Sainte-Rose
3- SANDRA (Calypso)
The Mighty Sparrow
4- CUANCO SALI DE CUBA (Boléro)
D.R.
5- BIENVENUE ( Compas direct)
Nemour -Jean Baptiste
7- EL BOOGALOO ESTA EN ALGOS (Boogaloo)
J. Ventura
8- BAILE GUAGUANCO ( Guaguanco)
T.Fuentes
9- CONVER VERGENCIA (Boléro)
B.Gutierrez
10- SE QUEDO BOOGALOO (Boogaloo)
H. Santos
11- EL REY (Mérengué)
Porfi Jimenez
12- FESTIVAL COMPAS (Compas direct)
Nemour -Jean Baptiste
13- PEACE AND LOVE (Calypso)
The Mighty Sparrow

L' ENSEMBLE ABRICOT est cette formation authentiquement Martiniquaise qui en l'espace d'une Année à conquis les plus difficiles amateurs de bonne musique.

S'étant signalé comme le meilleur de la Martinique et s'étant alors premis de bouter hors de cette charmante île aux fleurs.des formations hétérogène,L'ENSEMBLE ABRICOT,du même coup attirait l'attention de l'éditeur de disque Raymond Célini qui n'hésitait pas à son tour de lui consacrer un super-33 Tours longue durée, le premier du genre dans les Antilles Françaises.

Raymond Célini peut être considéré comme un orpailleur dans le domaine du disque créole,tant il possède ce flair lui permettant de découvrir de merveilleux filons… du sillon ! L'ENSEMBLE ABRICOT est pour lui-et parconséquent pour vous acheteur- une pépite qui étincelera dans votre discocothèque.

L'ENSEMBLE ABRICOT Présente dans cet album toute une gamme de rythme,de la traditionnelle biguine aux rythmes latino -américains dans une formidable puissance d'originalité qui s'écarte de tout plagiat.Maintenant cet orchestre peut se féliciter d'être à l'heure actuelle le plus valable de la Martinique et il fait date déjà.

Il y a deux manières de savourer L'ENSEMBLE ADRICOT,du nom de ce fruit aux mille sensations agréables sous le palais: On danse sans se lasser et sans l'être parce que tout est bien harmonieux ou alors,on l'écoute de longues heures,de préférence le soir,toutes lampes éteintes,entre deux grands verres de punch parfumé à …l'abricot !

Et à ceux qui se plaisaient à dire qu'à Madinina s'il y avait des fleurs,il n'y avait pas de musiciens de talent,nous dirons qu'ils se trompaient,mais que nous ne leur en voulons point,car ils seront les premiers à applaudir ces musiciens qui savent ” chauffer”…

Jean CHOMEREAU-LAMOTTE

( Septembre 1968 )


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Vign_L_ENSEMBLE_ABRICOT----
 
Vign_ensemble-abricot


L'Ensemble Abricot

de Stéf' le Jeu 21 Mai 2009 23:06:21

L'Ensemble Abricot 1ère partie



Voici un groupe qui fait parlait de lui parmi le milieu des "accros du son" et des collectionneurs.
J'aimerai vous faire partager les informations que j'ai pu draîner sur ce "groupe".
Le vinyle s'échange à prix d'or, de 200$ à 400$ voir plus, et encore lorsqu'on le trouve, ce qui n'est déjà pas une mince affaire.

Je tiens à remercier DJ Guachi de Suède qui m'a fait découvrir ce groupe que je ne connaissais pas..

C'est l'histoire de l'Ensemble Abricot, groupe Martiniquais qui nous ont pondus quelques perles..

L'Ensemble Abricot

pour en savoir plus
cliqué ICI
http://www.salsalyon.com/post18556.html
C'est à partir d'un noyau formé de musiciens des Djoubas que l'ensemble Abricot prit naissance.
Les propriétaires de l'Abricot Palace, connaissant le saxophoniste Marcel Chantely, lui parleront du projet de créer une paillote et qu'il leur faudrait un orchestre propre à ce lieux, qui pourrait y répéter et jouer. Marcel Chantely ne dira ni oui ni non, mais évoquera le fait qu'il fait déjà partie de l'orchestre des Djoubas. Cette proposition resta donc en instance jusqu'au moment où Marcel parlera à Daniel Ravaud. Ce projet ne le laissera pas insensible car la formation des Djoubas bat déjà de l'aile. Rendez-vous fut pris avec les deux entrepreneurs qui à nouveau exposèrent leur projet. Enfin de compte l'affaire fut conclue et Marcel Chantely sera le chef d'orchestre, tandis que Daniel Ravaud prendra la direction musicale. Bien entendu, cela a pour effet de mettre un terme définitif à l'activité de l'orchestre des Djoubas. Les musiciens eurent le choix de continuer ou de rejoindre la nouvelle formation qui prendra le nom de son siège social, c'est à dire l'Abricot Palace deviendra "l'Ensemble Abricot". Les premières répétitions se feront sous la véranda de la maison de Monsieur Café, en attendant que le local définitif soit enfin prêt.

La paillote "Abricot Palace"

En 1966, deux Martiniquais s'associent pour créer un lieu de divertissement pour le public. Monsieur Café Julienne était ébéniste de profession, son surnom de "Berger du bois" était une reconnaissance de son habilité à travailler le bois. Quand à Joachim, il n'était autre que le bailleur de fonds. L'établissement sera construit dans la commune de Saint-Joseph, aux environs de Café Julienne. Il semble que cette initiative soit le fruit d'une longue réflexion sur la notion d'entreprise faite par les deux Martiniquais afin de prouver qu'ils pouvaient se prendre en charge.

Le groupe sera composé d'une douzaine de musiciens :

Marcel Chantely (saxophone)
Raoul Lordinot (saxophone)
Alex Cayol (clavier)
Léon Bertide (guitare)
Vico Charlemagne (basse)
Roland Pierre-Charles (piano accordéon)
Alex Théodose (basse)
Jean Bénéto (trompette)
Daniel Ravaud (trompette)
Jean Guyoule (guitare)
Georges Palin (timbal)
Maurice Marie Louise (chant)
Marcel Ravenet (chant)

Autour de ces musiciens, plusieurs autres gravitent

Nicholson Kennedy (chant)
Roger Jaffory (chant)
Guiteaud Eugène (chant)

Après 6 mois de répétitions acharnées, dans une semi clandestinité, l'Ensemble Abricot est enfin prêt pour une première prestation à l'Abricot Palace.
 
Vign_sully_cally_tof
Veuillez taper votre texte iciMusique - Variété

Ensemble Abricot de

En 1968 quelques amis musiciens se réunissent pour créer cette formation musicale
C’est à partir d’un noyau formé de musiciens des Djoubas que l’ensemble Abricot prit naissance.

Les propriétaires de l’Abricot Palace, connaissant le saxophoniste Marcel Chantelly, lui parleront du projet de créer une paillote et qu’il leur faudrait d’un orchestre. Marcel Chantelly ne dira ni oui ni non mais évoquera le fait qu’il est déjà membre de l’orchestre des Djoubaps.
Cette proposition resta donc en instance jusqu’au moment où Marcel en parlera à Daniel Ravaud. Le projet ne laissera pas ce dernier insensible, la formation des Djoubaps battant déjà de l’aile.
Rendez-vous fut pris avec les deux entrepreneurs qui à nouveau exposèrent leur projet Enfin de compte l’affaire fut conclue et Marcel Chantelly sera le chef d’orchestre, tandis que Daniel Ravaud prendra la direction musicale. Bien entendu, cela a pour effet de mettre un terme définitif à l’activité de l’orchestre des Djoubaps. Les musiciens eurent le choix de continuer ou de rejoindre la nouvelle formation qui prendra le nom de son siège social, c’est à dire que l’Abricot Palace deviendra «l’Ensemble Abricot».

POUR EN SAVOIR PLUS CLIQUE ICI
http://www.sully-cally.com/Musique-89-Ensemble_Abricot.html
 
Vign_ok-01
 
Vign_ok-2
 
Vign_ok-3
 
Vign_ok-6
 
Vign_ok-11
 
Vign_ok12
 
Vign_ok-14
© 2010
Créer un site avec WebSelf