NOU KA SONJÉ
 
Vign_merci



Manuela Pioche
Génie de L’interprétation


Née aux Grands-Fonds de
Sainte-Anne, section Malescot en 1932, sous Ie nom de Pioche Anastasie
Marie-Emmanuelle. Elle avait 2 ans quand sa mère alia s’installée à S aint
Sauveur (Capesterre-Belle-Eau).

Son frère Benjamin, excellent
trompettiste dans I’orchestre Hot Swing Baby de – Gob Edmard, ammena sa Soeur
pour chanter avec eux, puis il enregistra en 1957 avec Daniel Loulsor sous la
marque Radialva, un tube appelé « Fleur de mai » et c’est Guy Anselme Forestal Ie
producteur qui lui donna Ie pseudonyme de Manuella. Puis elle devint
chanteuse de L’orchestre Esperanza où nous no us cotoyâmes pendant de longues
années, en toute amitié.

Femme très sympatique, toujours avec un large
sourire, elle était critiquée par qui ne concevaient pas qu’une femme fasse
partie d’un orchestre – De nos jours, rien normal -

Avec la qualité de
sa voix, elle fut sollicitée par tous les producteurs. Elle grava voix chez Guy
Anselme-Forestal, Henri Debs, Raymond Celini et Henri Beville.
Elle avait
pour qualité d’être une chanteuse exceptionnelle et elle était à !’aise
dans

tous les tonalités, du grave à I’aigu et à son époque où la
technique n’etait pas avantabeuse comme celle d’aujourd’h'ui, elle chantait avec
une justesse rigoureuse, sans fausse note note et d’un seul trait. ‘ »

Décédée Ie 4 janvier 1970, elle a été inhumée à Pointe-à-Pitre en nous
laissant le souvenir de sa voix.
Tout comme Paul Blamar, Manuella n’a pas
ete auteur-compositeur, mais interprèteé de qualite supérieure. Ses
interprétations sont encore sur Ie marché pour ceux qui désirent la connaîTtre.
Je garderai toujours Ie meilleur souvenir de toi, Manuella.
SOURCE : Article
de Henri Debs ( Mémoires et Vérités
Vous pouvez Acheter le livre Henri DEBS
Cliqué ICI
http://www.debs-music.com/  

———————————————————
 
 
 
 
 
 
 
Mano Rétro
Lé VIYERI-1966
Nou Ka Sonjé-yo
Ecoutez : "Nous les cuisinières"
-Biguine- ( Édouard Maurice)-
Chant .Manuela Pioche-
Robert  MAVOUNZY-Alain JEAN-MARIE-Manuela PIOCHE-Année.1966
---------------/////////////////----------------/////////////////////////////////////-------------------------------------------------///-
ALBUM D'OR DE LA BIGUINE (1966-1972)
 GUADELOUPE - MUSIQUES D'AUTREFOIS
Direction artistique : RAYMOND CELINI
(REEDITION JEAN PIERRE MEUNIER)Label : FREMEAUX & ASSOCIESNombre de CD : 1--
Pour  en savoir plus cliquez ICI-

http://www.fremeaux.com/index.php?page=shop.product_details&category_id=128&flypage=shop.flypage&product_id=1136&option=com_virtuemart
Nous_les_cuisinieres-Biguine_Edouard_Maurice_Chant__Manuela_Pioche-Robert_MAVOUNZY-Alain_JEAN-MARIE-Manuela_PIOCHE-Annee_1966
 

Mano Rétro
Lé VIYERI-1966
Nou Ka Sonjé-yo
Ecoutez : "Guadeloupe an nous"-
Biguine- (Al Lirvat, Robert Mavounzy-
Chant .Manuela Pioche-
Robert  MAVOUNZY-Alain
JEAN-MARIE-Manuela PIOCHE-Année.1966
---------------/////////////////----------------/////////////////////////////////////-------------------------------------------------///-
ALBUM D'OR DE LA BIGUINE (1966-1972)
GUADELOUPE - MUSIQUES D'AUTREFOIS
Direction artistique : RAYMOND CELINI
(REEDITION JEAN PIERRE MEUNIER)Label : FREMEAUX &
ASSOCIESNombre de CD : 1--
Pour  en savoir plus cliquez ICI-
http://www.fremeaux.com/index.php?page=shop.product_details&category_id=128&flypage=shop.flypage&product_id=1136&option=com_virtuemart


Guadeloupe_an_nous-Biguine-Chant_Manuela_PIOCHE_Al_Lirvat__Robert_Mavounzy_
 

Mano Rétro

Lé VIYERI-19662

Nou Ka Sonjé-yo

Ecoutez : "LAS BOBITAS"-
Bolero-Chant manuela PIOCHE
Orchestre ESPERANZA DE EDOURD BENOIT-
Année 1962-
--------------------------/////////----------------------------//----------

Hommage à nos chers disparus : Manuela Pioche, Paul Blamar-
Paru le 28 mars 2012 chez Henri Debs-
Vous pouvez acheter le CD-
CLIQUEZ  ICI

http://www.debsmusic.fr/
LAS_BOBITAS-Bolero-Chant_manuela_PIOCHE--Annee-1965
 

Mano Rétro
Lé VIYERI-
Nou Ka Sonjé-yo
Ecoutez : "UNE NUIT A PORT-LOUIS"-
Bolero- ( Composition Casimir LETANG )
-CHANT MANUELA PIOCHE-
--------------------------/////////----------------------------//----------

Hommage à nos chers disparus : Manuela Pioche, Paul Blamar-
Paru le 28 mars 2012 chez Henri Debs-
Vous pouvez acheter le CD-
CLIQUEZ  ICI

http://www.debsmusic.fr/
UNE_NUIT_A_PORT-LOUIS-Bolero_Composition_Casimir_LETANG_CHANT_MANUELA_PIOCHE-
 
 
 
 

vign_Manuela_Pioche-1932_1970

vign_Manuela_Pioche-1932_1970-d_

vign_Manuela_Pioche-1932_1970-d

vign_Manuela_Pioche-1932_1970-m

vign_Manuela_Pioche-1932_1970-m-

vign_Manuela_Pioche-1932_1970-m-2

vign_Manuela_Pioche-1932_1970-tr

vign_Manuela_Pioche-1932_1970-

vign_mano-pioche

vign_Manuela_Pioche-1932_1970-merci
 

vign_Manuela_Pioche-1932_1970--

vign_Manuela_Pioche-1932_1970-m--

vign_Manuela_Pioche-1932_1970-m

vign_Manuela_Pioche-1932_1970-merci

vign_Manuela_Pioche-1932_1970-merci

vign_Nou_ka_sonje_Yo

vign_photo-pioche_mano
 
Vign_orchestre_Esperaza_de_Stephane_BENOIT-1959
 
Vign_FA5259

ALBUM D'OR DE LA BIGUINE (1966-1972) GUADELOUPE - MUSIQUES D'AUTREFOISDirection artistique : RAYMOND CELINI (REEDITION JEAN PIERRE MEUNIER)Label : FREMEAUX & ASSOCIESNombre de CD : 1


Vous pouvez acheter ce produit :


- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)- Chez votre disquaire, Fnac ou Virgin (distribution : Socadisc)- Sur lalibrairiesonore.com- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits! - Par téléphone au 01.43.74.90.24

 

Voici un joyau de l’âme musicale profonde de la Guadeloupe, sauvegardé dans les années 60-70 grâce au producteur Raymond Célini.
La clarinette allègre de Robert Mavounzy et la voix poignante de Manuela Pioche nous restituent la beauté des plus célèbres biguines d’autrefois. Élie Cologer nous entraîne dans le rythme envoûtant de quadrilles séculaires ressuscités par la magie de son violon.
Jean-Pierre Meunier

'L’album d’or de la Biguine' a eu un succès considérable aux Antilles en proposant l’héritage des musiques de danse guadeloupéennes enregistrées avec la technologie de matériel de studio des années fin 60 et début 70, bien supérieure à celle des décennies précédentes sur 78 tours. Ce disque devint l’album culte de la biguine interprétée par la génération d’après.
Patrick Frémeaux

The  'Album d'Or de la Biguine' had considerable success throughout the Caribbean with its selection of dance-music from Guadeloupe; its recordings of this heritage used Sixties- & early Seventies-studio technology that was quite superior to the material used to produce the 78's of previous decades. This record became a cult biguine-album for the new generation.
Patrick Frémeaux

1. Nous les cuisinières (Édouard Maurice) 4’43 •
2. Guadeloupe an nous (Al Lirvat, Robert Mavounzy) 4’39 •
3. Moune a ou cé Moune a ou (Al Lirvat) 3’24 •
4. Cé Biguine (Traditionnel) 3’12 •
5. Ti doudou an moin (D.R.) 3’39 •
6. Ninon (Joseph Brisacier) 3’42 •
7. Mon Automobile (D.R.) 3’04 •
8. Serpent Maigre (Alexandre Stellio) 3’38 •
9. Touloulou (Al Lirvat) 3’32 •
10. Doudou pas pleuré (Al Lirvat) 3’22 •
11. Chauffé biguine la (Robert Mavounzy, Al Lirvat) 4’33 •
12. Adieu foulards, adieu madras (Traditionnel) 3’34 •
13. Pantalon (Traditionnel) 2’59 •
14. L’été (Traditionnel) 5’14 •
15. La poule (Traditionnel) 5’02 •
16. Pastourelle (Traditionnel) 5’16.

Droits : Groupe Frémeaux Colombini SAS cessionnaire de Celini.

Liste des articles de presse consacrés à ce CD :- « Les grands classiques de la musique de danse antillaise. » par NPA

"Bien avant le zouk et le ragga, la Guadeloupe avait déjà réussi à conquérir les pistes de danse de la métropole grâce à la biguine.
Ce style musical, magnifié par les ensembles de quadrille et contemporain du jazz auquel il se maria naturellement, connut un profond regain d’intérêt lors du réveil culturel créole des années 1960-1970. Servi à merveille par la clarinette allègre de Robert Mavounzy, l’émotion vocale de Manuela Pioche et le violon agile d’Élie Cologer, cet « album d’or » enregistré en 1966, enfin réédité, en reprend donc les plus beaux morceaux. Il permit alors à toute une génération de redécouvrir, loin des inévitables défauts des 78 tours de leurs parents, les grands classiques de la musique de danse antillaise. Rarement le terme d’héritage n’aura été aussi justifié."Par King Martov - NPA-
 
« On y retrouve des bribes de toute la Great Black Music » par Vibrations

« « Ah Guadeloupe an nous ! » Ah quelle incroyable machine à danser que ce piano soul latin jazz et cette clarinette so swing, et bien sûr le funky beat des tambours. Cosigné Al Lirvat et Robert Mavounzy, ce wabap est un titre imparable sur la piste et un modèle sur lequel le frère du tout jeune percussionniste Charly Lamotte ne peut s’empêcher de hurler de plaisir. Plus largement, enregistrée fin 1966 dans la fièvre d’une nuit en mémoire de Roger Fanfant, cette séance où Robert Mavounzy a encore du souffle et le frêle Alain Jean-Marie déploie déjà toute sa science des claviers atteint des points de fusion tels que l’on y retrouve des bribes de toute la Great Black Music. D’autant plus qu’elle est complétée par une session de 1972 du rustique violoniste Éric Cologer, quatre quadrilles qui rappellent que les Guadeloupéens n’ont rien à envier aux Nordestins du Brésil ni aux Cajuns de la Nouvelle-Orléans. Écoutez le sexagénaire scander « L’Été » : tambours de bouche et esprit ka ! »

Par Jacques Denis — VIVRATIONS- « Biguine pur jus » par Jazz Magazine

« Biguine pur jus par un all stars hommage au chef Roger Fanfant. On y redécouvre Robert Mavounzy et le tout jeune Alain Jean-Marie. Bonus : 4 plages de l’ensemble de quadrille du violoniste Élie Cologer. »
Par AS — JAZZ MAGAZINE-

« Ces biguines rivalisent de rythmes diablement dansants » par Lylo

« Ces biguines rivalisent de rythmes diablement dansants. Orchestre ou quadrille guadeloupéens les élèvent au rang de monuments, de clarinette en violon épatants jusqu’au chant de Manuela Pioche qui tutoie les plus grands. »
Par LYLO

- « Thanks Frémeaux » by Blues & Rhythm

« The Orchestre Traditionnel De La Guadeloupe was led by clarinettist and occasional soprano saxman and singer Robert Mavounzy, who has appeared in these pages before as a bebop-flavoured saxophonist in France immediately after the Second World War. He moved back to his native island of Guadeloupe in 1964. In 1966 Roger Fanfant died — he had been a prime mover in the modernisation of the biguine — and record producer Raymond Célini decided to make a tribute album, recreating some of the hits Fanfant has enjoyed in the thirties, when  Mavounzy had been part of his ensemble. The saxman also recalled other material during the session so that the album includes remakes of items such as the beguine pioneer Stellio’s « Serpent Maigre » and some of the bebop-inflected biguine of Al Lirvat. There is also « Cé Biguine », based on Lionel Belasco’s « Bajan Girl » of 1915. Along with a cooking little rhythm section and the occasional vocals of Manuela Pioche, the excellent jazz pianist Alain Jean-Marie helps  push thing along in an authentic manner that is a joy from beginning to end.… But though the twelve tracks may mark the end of original album, that’s not quite all there is on this CD. The quadrille pops up in 18th century slave narratives from all over, and is still extant in Guadeloupe, where the Ensemble de Quadrille Guadeloupéen was recorded in 1972. The self-taught Élie Cologer, born in 1911, was, according to the notes, the last quadrille violinist on the island (accordion has now taken over the lead role), and these four titles by his outfit are fascinating. Guitar and bass add a slightly more modern feel, but not enough to interfere with the music at all — the fiddle, percussion, and caller won’t let them. If you want a reference point, there do seem to be slight similarities with zydeco fiddle (from my admittedly limited experience!). Is there any more of this material? To sum up then, a wonderful CD of older Caribbean styles — thanks Frémeaux. »
By Norman Darwen — BLUES & RHYTHM

- « Les plus célèbres biguines d’autrefois » Revue des Médiathèques

« Les plus célèbres biguines d’autrefois enregistrées dans les années 1960 par le producteur Raymond Célini. Avec la participation d’Al Lirvat, Robert Mavounzy à la clarinette, Manuela Pioche au chant. Par l’orchestre traditionnel de la Guadeloupe et l’ensemble de quadrille guadeloupéen. Enregistrée en 1966 et 1972.
 
»par Pierre DENUIS – REVUE DES MÉDIATHÈQUES ET DES COLLECTIONS MUSICALES-
 
"Un joyau de l’âme musicale profonde de la Guadeloupe" par Air Caraïbes Inflight Magazine

"Voici un joyau de l’âme musicale profonde de la Guadeloupe, sauvegardé dans les années 60-70 grâce au producteur Raymond Célini et réédité par Jean pierre Meunier. La clarinette allègre de Robert Mavounzy et la voix poignante de Manuela Pioche nous restituent la beauté des plus célèbres biguines d’autrefois. Enregistrée fin 1966 dans la fièvre d’une nuit en mémoire de Roger Fanfant, cette séance déploie déjà toute sa science des claviers, atteint des points de fusion tels que l’on y retrouve des bribes de toute la Great Black Music. L'album est complété par Élie Cologer qui nous entraîne dans le rythme envoûtant de quadrilles séculaires ressuscités par la magie de son violon. 'L’album d’or de la Biguine' a eu un succès considérable aux Antilles en proposant l’héritage des musiques de danse guadeloupéennes enregistrées avec la technologie de matériel de studio des années fin 60 et début 70, bien supérieure à celle des décennies précédentes sur 78 tours. Ce disque devint l’album culte de la biguine interprétée par la nouvelle génération."
par Frédérique DENIS - AIR CARAIBES INFLIGHT MAGAZINE

POUR  EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI


http://www.fremeaux.com/index.php?page=shop.product_details&category_id=128&flypage=shop.flypage&product_id=1136&option=com_virtuemart
 
Vign_nou_ka_sonje_yo--
 
Vign_pioche-MERC-22
 
Vign_0
 
Vign_merci
 
Vign_pioche-MERCI-2
 
Vign_pioche
 
Vign_pioche-2
 
Vign_pioche-MERCI-99
 
Vign_pioche-MERCI-1
 
Vign_Stephane_BENOIT_Manuela_Pioche-1959
 
Vign_Manuela_Pioche-1932_1970
 
 
 
 
Vign_Manuela_Pioche-1932_1970-H
 
Vign_manuela_Stephane_BENOIT-1959
 
Vign_Manuela_Pioche-1932_1970-m-2
 
 
Vign_Manuela_Pioche-1932_1970--
 
 
 
Vign_Manuela_Pioche_Henri_Debs-
 
Vign_Manuela_Pioche-1932_1970


La vie de Manuela Pioche en musique

France-Antilles Guadeloupe 11.07.2009

Le spectacle musical sur la vie de la chanteuse Manuela
Pioche est présenté ce samedi, à 20 heures, à la salle George Tarer, à
Pointe-à-Pitre. Martine Sylvestre, Prix biguine 2003, Prix Sacem 2007 catégorie
meilleure interprète féminine et lauréate du concours 9 semaines et 1 jour en
2007, incarne Manuela Pioche. Elle est entourée de Jacqueline Etienne,
Jean-Philippe Mauline, José Guilon, Roger Béligny, Joël Joyau et d'autres.

L'histoire : Manuela Pioche est née en 1932. Elle a grandi à
Saint-Sauveur à Capesterre- Belle-eau.

A 11ans, elle se consacre déjà à la musique. Elle est
considéré encore aujourd'hui comme une diva de la chanson créole.

Ses oeuvres font partie de notre patrimoine. Cependant
trente-huit ans après sa mort, Manuela Pioche reste une inconnue pour les
jeunes générations.

- Contact : 06 90 738888.-

SOURCE :.franceantilles.

http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/loisirs/sortir/la-vie-de-manuela-pioche-en-musique-11-07-2009-41321.php


 
Vign_Manuela_Pioche-1932_1970-H
 
Vign_Manuela_Pioche-1932_1970-m-2
© 2010
Créer un site avec WebSelf