NOU KA SONJÉ
MAX RANSAY
MAX RANSAY
Vign_max-ok-3
MAX RANSAY

De fortes prédispositions vocales conduiront rapidement Max Ransay a participer a de nombreux concours de la Chanson creole. Son pere
qui décédera alors que Max, né à Saint-Pierre en 1942, n'a que six ans, aimait la poésie et, à l'instar de certains musiciens, récitait des vers au cinema de la ville de Saint-Pierre, avant la projection des films, a la grande satisfaction du public.
C'est un concours de chant, en 1958, qui donnera au chef d'orchestre Jo Amable l'occasion de decouvrir les talents de Max Ransay. n lui proposera d'integrer sa formation comme chanteur. C'est d'ailleurs avec Jo Amable que Max Ransay enregistre son premier disque. n s'agit d'un quarante- cinq tours avec pour titre phare «Manzé Anita». Puis Léon Sainte-Rose Ie sollicite pour son orchestre Los Caribes. En 1970, l'orchestre des Léopards existe à peine depuis une annee quand ses fondateurs (Alex Martine, Albert Nadeau et Ti Charles Marcel) font appel a ses services et a ses talents. Apres quelques mois de repetition Max Ransay deviendra Ie chef d'orchestre de la formation pour composer et mettre au point un bon repertoire. Les Leopards obtiendront un premier prix lors d'un concours a Saint-Pierre, premiere etape de leur grande aventure musicale. Le groupe est pris en main par l'impresario des Ryco-Jazz, Michel Nicol et pendant une dizaine d' annees les deux formations vont evoluer conjointement. Au sein des Leopards Max Ransay ne sera pas seulement chanteur et chef d' orchestre.Mecontent de son batteur il Ie remplacera un jour, au pied leve et tiendra en suite la batterie cinq annees durant. Mais ce double role l'handicape et ne profite finalement ni au chanteur, ni au batteur, ni a I' orchestre. Les Léopards

pour en savoir plus cliqué ICI
http://www.sully-cally.com/Livre-10-GRAND_LIVRE_DES_MUSICIENS_CREOLES_TOME_1.html  


 
Vign_max-ransay-atoumo
MAX RANSAY


Max RANSAY était un chanteur martiniquais très connu, né à Saint-Pierre en 1942, il débuta sa carrière musicale à 15 ans. Il joua d'abord avec le fameux groupe "Les Léopards" ensuite sa carrière solo l'amena à parcourir le monde (Europe, Afrique, Amériques). Son oeuvre (7 albums solos et environ 40 albums enregistrés avec des groupes) le classe comme chanteur de musique dite traditionnelle. J'ai chanté ses chansons lorsque je n'étais qu'un gamin: "Darlagadar", "la rout chanflô" surtout! encore maintenant je continue à l'écouter et à chanter "coeur d'un homme", sa merveilleuse reprise de "la foule" d'Edith PIAF (Big respect en passant) et bien d'autres chansons. D'autres ont essayé de reprendre ce morceaux de PIAF mais ça n'a pas été terrible. Ce que j'aimais particulièrement en lui c'était bien son caractère de "cochon", très franc, trop pour certains! sa personnalité était mise à nue dans ces chansons. D'une voix puissante, généreuse il me comblait de joie. Je me souviens qu'avant sa mort en novembre 2004, on lui avait fait un hommage par un concert, je n'y était pas mais j'ai regardé ce concert à la télévision, c'était merveilleux! J'ai vu à ce moment que c'était également un homme sensible et généreux. Je me rappelle bien qu'en introduction il avait fait remarqué qu'on ne lui avait pas fait subir le même sort que Eugène MONA, reconnu lui, après sa mort. Jusqu'à présent, les gens qui n'avaient jamais vu MONA d'un bon oeil ni écouter sa musique, ses messages, utilisent son nom pour toutes sortes de mouvements. C'est lorsqu'un Homme est vivant qu'il faut l'apprécier à sa juste valeur pas lorsqu'il est mort, car tout Homme qui travail à besoin qu'on reconnaisse son oeuvre pour exister pleinement. Enfin...

Dernièrement des artistes ont rendu hommage à Max par un concert, les médias également; le mois de novembre étant le mois de son départ.

Dernier album en 2003

POUR EN SAVOIR PLUS CLIQUE ICI
http://nord-plage972.over-blog.fr/article-25277693.html

 
Vign_403804355_113479c6da
MAX RANSAY
http://www.hibiscusrecords.com/  

2003:dernier album
-------
Né au début de l’année 1942 à Saint-Pierre « Ville d’art et d’histoire », Max RANSAY a 15 ans lorsque débute sa carrière musicale.À l’époque il est entouré de Joe AMAB, Léon SAINTE-ROSE, Alex MARTINE...Il chante avec le groupe « Les Léopards » avant de commencer sa carrière solo, qui le conduira aux Amériques, en Afrique, en Europe et bien sûr dans les pays anglophones de la Caraïbe.
Son premier album « Manzè Anita », réalisé avec la complicité de Joe AMAB, du célèbre Hurrar COPPET, de Nel LANCRY..., fût enregistré en live dans une paillote, et suivi de cinq autres.Satirique, humoristique ou romantique, à sa manière, Max RANSAY est sans doute l'artiste le plus populaire de la Martinique. Le parcours de cet artiste fait de lui un interprète incontournable de musique traditionnelle.
La totalité de son oeuvre discographique est couronnée de succès.Des titres devenus classiques comme : « la route chanflô », ou « la po fwomaj », ... ont réuni bien des générations.Max a également des talents de comédien, remarqués dans une série intitulée « Yoka ».Max RANSAY, dans le souci de rester un artiste inter génération, a su tourner sa casquette et laisser place à MC Max ou Tonton Max, chanteur de Ragga.Evoluant dans une famille de musiciens confirmés, chacun prête main-forte à Max. Kali, son neveu qu’il n’est plus utile de présenter, est son arrangeur exclusif, et sa sœur Liliane Ransay (mère de Kali), lui offre de chanter ses émotions.Avec 7 albums solo et plus de 40 disques enregistrés avec les groupes dont il a fait partie, Max Ransay est depuis toujours, engagé dans la grande bataille pour la reconnaissance de la musique traditionnelle et son oeuvre fait de lui un pilier de l’industrie musicale antillaise.
DISCOGRAPHIE1992 ATOUMO1995 CŒUR D’UN HOMME 1998 MONT BENI2003 A L’OMBRE D’UN GEANT PARCOURS MUSICAL DE MAX RANSAY 1981 INKAPASITÉ – Album « BEST OF LEOPARDS » (réédité en 2002)1987 ROUTE CHANFLÔ (version originale) – Maxi Vinyl - titre disponible dans le coffret « ZOUKOLLECTION » 1988 MWEN DÉSANN’ ST PIÈ – CD KALI « RACINES 1 »1992 DARLAGADAR – Album « ATOUMO »1995 ROUTE CHANFLÔ (version cuivres) – Albums « CŒUR D’UN HOMME » et Compil « AMBIANCE CREOLE »1998 LA FOULE – Album « MONT BENI »1999 STANISLAS (Titre d’Eric VIRGAL)– Album « AMBIANCE CARNAVAL »2003 JILO / WI SA VRÉ– Album « A L’OMBRE D’UN GÉANT »
 
Vign_12324_fam_12563_24_01_03_680x270p
MUSIQUE

Max Ransay : 5 ans déjà

Melinda BOULAIFrance-Antilles Martinique25.11.2008

(Photo Fernand Bibas / Archives France-Antilles)

Le 25 novembre 2003
, Max Ransay disparaissait. Cinq ans après sa mort le souvenir reste. Nous avons choisi de faire témoigner l'un de ses amis proche Michel Thimon.




« Max! Je l'ai connu quand j'étais adolescent. C'est un exemple de musicien attaché à la tradition, qui reflète l'esprit de la biguine de Saint-Pierre. Il a un côté canaille, cancanier, provocateur... » raconte plein de joie Michel Thimon. « Ceux qui le connaissaient ont en tête l'image d'un vagabond, mais au fond, il était très sensible, i té enmen pléré kon en madeleine. » Les souvenirs pullulent dans l'esprit de son ami, les éloges ne tarissent pas pour parler de Max. La grande gueule, le bougre de Saint-Pierre, spécialiste des « jurons authentiques » , était un artiste ambivalent qui savaient nous faire rire et nous émouvoir aux larmes.

C'est en 1942 que Max vient au monde à Saint-Pierre. « Il est issu d'une famille bourgeoise, mais Max lui est à l'inverse de l'éducation qu'il reçoit. Dans sa famille il applique les règles, mais dehors c'est un tout autre homme, un bout en train... » se souvient son ami. « Sa carrière musicale, il l'a débuté par des concours de chants. Il sera ensuite remarqué par un harmoniciste Joe Amab avec qui il fera ses débuts. Vient ensuite le groupe « Martinez y su Combo » qui l'intègre comme chanteur, puis « Los Caribes » de Léon Sainte-Rose » nous précise Michel Thimon. Et puis bien sûr la belle époque des Léopards, groupe qu'il va diriger, avec lequel il parcourt le monde. « Nous sommes dans les années soixante-dix, c'est à cette époque que je l'ai connu. Il est venu me chercher chez moi, pour intégrer la formation. Max, à l'époque des Léopards exigeait qu'il y ait sur l'album une mazurka, une biguine, un slow, un boléro » .

Un amoureux de la musique traditionnelle

Après les Léopards, il crée son groupe Kalibou qui deviendra Atoumo. Il entame ensuite une carrière solo. Aujourd'hui encore ses morceaux : « La route Chanflô » , « la pô fwomaj » , « La comet » , « Abandon » ... restent dans les mémoires. Un voyou pour certains, un homme sensible pour d'autres. Un homme populaire que personne n'a oublié et que personne n'oubliera. « Cinq ans après sa mort, il est toujours vivant » lâche Michel Thimon qui lui rend toujours hommage à travers la chanson, « On ne meurt pas d'amour » . Une chanson qui a été écrite par le père de Max. Peu de gens le savent, mais son père était poète » .

Comment parler de Max Ransay sans parler de sa famille ? Sa soeur Liliane qui lui écrit son succès intergénérationnel « Coeur d'un homme » , ses neveux et nièces musiciens. Dans le coeur de tous ceux avec lesquels il a travaillé le souvenir est indélébile : Un homme à la fois « comparaison » et sensible, voyou. Un artiste sincère qui avait la gouaille, que l'on n'oubliera jamais.

POUR EN SAVOIR PLUS CLIQUE ICI
http://www.martinique.franceantilles.fr/loisirs/sortir/max-ransay-5-ans-deja-25-11-2008-12324.php
 
Vign_3700368471753_600
Max RANSAY


Max RANSAY chanteur 1942-2008



Né au début de l’année 1942 à Saint-Pierre « Ville d’art et d’histoire », Max RANSAY a 15 ans lorsque débute sa carrière musicale.

À l’époque il est entouré de Joe AMAB, Léon SAINTE-ROSE, Alex MARTINE...
Il chante avec le groupe « Les Léopards » avant de commencer sa carrière solo, qui le conduira aux Amériques, en Afrique, en Europe et bien sûr dans les pays anglophones de la Caraïbe.

Son premier album « Manzè Anita », réalisé avec la complicité de Joe AMAB, du célèbre Hurrar COPPET, de Nel LANCRY..., fût enregistré en live dans une paillote, et suivi de cinq autres.
Satirique, humoristique ou romantique, à sa manière, Max RANSAY est sans doute l'artiste le plus populaire de la Martinique.
Le parcours de cet artiste fait de lui un interprète incontournable de musique traditionnelle.

POUR EN SAVOIR PLUS CLIQUE ICI
http://www.associationpierrotinemai1902.fr/63+max-ransay.html?m=6&a=2011
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

vign_ax-live-2

vign_CADRERA----

vign_fin-44

vign_BATTERIE

vign_Jose_Lancry_5

vign_PAYOTT-15

vign_henri_douard

vign_live-7

vign_live-max-

vign_mano_belle_photo-
 

vign_CADRERA-

vign_henri_pastel-

vign_PAYOTT-12

vign_Jose_Lancry_

vign_Max_RANSAY-1994---

vign_REMION--

vign_max-------------

vign_PAYOTT-1

vign_mano_loutoby-3

vign_PAYOTT-14
 
 
 
 
 
 
 
 
Vign_Max_RANSAY-1994--live
 
 
 
Vign_H-11
Jose LANCRY-Piano- Clavier
 
Vign_Thierry_PAULMAIN-Batterie
Thierry PAULMAIN-Batterie
 
Vign_H-6
Charles REMION-Chanteur
 
Vign_Michel_THIMON-Chant
Michel THIMON-Chant
 
Vign_H-8
Manuel SAINTE-ROSE-Clarinette
 
Vign_H-1

Victor THERME -Sax-

 
Vign_H-10
Frantz CABRERA- Percussion
 
Vign_H-9
MAURICE MARIE-LOUISE-Invité
 
Vign_H-7
Régine FELINE-Chant
 
Vign_Alain_ANTOINETTE_–Basse
Alain ANTOINETTE –Basse
 
Vign_Edouard_HERELLE-Animateur
 
Vign_H-4
Henry PASTEL-Animateur
 
 
 
Vign_MAX_RANSAY_merci

Max  Ransay

Nou Ka Sonjé

 
 
 
Vign_H-5
 
Vign_H-2
 
Vign_merci_max
© 2010
Créer un site avec WebSelf